cours

 

Si on veut vraiment s'amuser, il faut comprendre comment ça marche, la photographie. L'écriture de la lumière -qui transperce l'objectif pour chatouiller les sels d'argent coincés dans l'émulsion de la pellicule.
Pour cela, rien de tel qu'un boîtier manuel, si possible sans pile (mais un posemètre au sélénium!) et avec une focale fixe. Tout simple. Parce qu'avec ça -et ses doigts, on fait tout. Sentir la lumière, maîtriser les ouvertures et vitesses, adapter la sensibilité ISO, anticiper le cadrage.
Après, c'est passionnant de développer son film soi-même, dans sa salle de bains par exemple et enfin: distendre le temps à la lumière rouge de la chambre noire, mettre les mains dans la chimie. L'image qui surgit dans le révélateur: on pourrait presque se mettre à croire à la magie..

 

1 / Manipulations boîtier-objectif exclusivement manuels + prises de vue: comprendre le fonctionnent basique d'un boîtier (vitesses, choix du film, de la sensibilité), d'un objectif (ouverture, profondeur de champ, mise au point télémétrique ou reflex, cadrage), essayer, comparer, maîtriser, et surtout jouer. Prêt possible d'un appareil simple mais efficace pour la durée du cours, achat envisageable si affinités.

. . . entracte 1 : des clics pour soi chez soi ou ailleurs . . .
 

2 / Développement manuel de négatifs n/b (ceux exposés à l'étape précédente ou durant l'entracte) : de 25 à 25600 ISO. Mise en spire et en cuve dans le noir total. Préparation des chimies (révélateur, stop, fixateur). Du grain? Pas de grain? Plusieurs révélateurs, plusieurs méthodes.

. . . entracte 2 : encore des clics, des développements . . .

3 / Planche-contact (et éventuellement scanns de négatif) + tirage de lecture sur 'papier' RC, petit format (13x18 > 24x30). Choix d'une bonne image (composition et exposition). Fonctionnement d'un agrandisseur et premiers gestes: temps de pose, ouverture du diaphragme, grades, masquages et ajouts.

. . . entracte 3 : toujours des clics, des développements . . .

4 / Tirage manuel sur papier baryte (du vrai papier!) Lavage, collage, séchage, retouche. 30x40. Enfin de la photographie.


Coût pour l'ensemble des 4 séances : CHF 600.00

Les 4 étapes sont conçues dans une continuité logique qui permet à chacun de devenir totalement autonome avec la photographie argentique noir/blanc. Ou comment faire une photo de A à Z. Les rencontres sont étalonnées et fixées ensemble. Néanmoins, il est tout à fait possible d'opter pour une seule -ou deux, ou trois étapes (CHF 150.00).

Le matériel est inclus dans le prix (cuves, spire, chimies, agrandisseur, papier.. bref, tout quoi!) Des films, j'en ai toujours bien assez à l'ombre.. Et il y a un frigo, aussi.

L'idéal est un cours individuel, forcément, mais deux participants peuvent également profiter l'un à l'autre. Plus, ça devient compliqué. Quant à la durée, faut pas me demander: le temps qu'on ait l'impression d'avoir bien avancé. Et de toute façon, moi et le temps..

 

. . . . . . . . . .

rue pierre-aeby 5, fribourg

sur rendez-vous : +41 79 384 24 90

pascal.rotzetter@gmail.com